Régler son boitier numérique, composer son image, cadrer, protéger le matériel de l’eau ou du sable…. Voici quelques conseils pour réaliser de superbes photos lors de votre prochain stage Glénans !


Attention à la forte luminosité due à la réverbération, qui a tendance à tromper la mesure de lumière de votre boîtier (qu’il soit compact, reflex ou même s’il s’agit de votre Smartphone). Si vous photographiez les coques blanches des bateaux, vous risquez d'obtenir des images sous-exposées (coque grise au lieu de blanche) : il faut alors compenser cet effet en faisant manuellement une correction d’exposition, ou une mesure spot (les fameux petits carrés qui apparaissent dans votre viseur, votre LCD ou sur votre Smartphone) sur une zone adaptée. Avec un appareil photo reflex, vous pouvez ajouter un filtre polarisant sur certains de vos objectifs, pour densifier la blancheur des voiles et des coques, ainsi que le ciel, qui apparaitra plus bleu. Le filtre polarisant est également utilisé pour atténuer les reflets. Ce filtre est la plus part du temps disponible dans l’appli photo de votre Smartphone.

Pour photographier à bord d’un bateau, la difficulté est de trouver de la stabilité pour cadrer droit : la ligne d’horizon doit en effet être parfaitement… horizontale ! Evitez de vous asseoir, et n’hésitez pas à écarter les pieds et à plier les genoux pour compenser en souplesse le roulis du bateau ; le buste doit également suivre le mouvement, tandis que vos avant-bras restent bien fermes. L’idée, c’est un peu de se comporter comme l’aiguille d’un compas ! L’exercice peut paraître fastidieux au début, mais avec un peu d’entrainement on y arrive. Et surtout, utilisez des vitesses d’obturation rapides pour éviter le flou de bougé ! Activez votre stabilisateur si votre appareil en est équipé.

Cependant, si le cadrage avec horizon droit est le plus académique, rien ne vous oblige bien sûr à vous y plier coûte que coûte. Vous pouvez varier les angles, tenter des cadrages audacieux, selon l’effet souhaité. Vos photos n’en seront que plus percutantes ! Toujours muni de votre harnais, et en faisant bien attention lors de vos déplacements, n’hésitez pas à exploiter la longueur du pont, prenez de la hauteur en vous asseyant sur le balcon arrière ou sur le roof, voire (si votre moniteur est d’accord) en tête de mât au mouillage ! De même, pensez à vous allonger pour des contre-plongées qui peuvent s’avérer intéressantes, que ce soit pour des portraits ou des photos de manœuvre. Depuis la descente en direction du cockpit, le plancher du carré en direction de la cuisine ou de la table à cartes, du fond du cockpit ou sous le balcon avant en direction du pied de mât… tout est envisageable, l’essentiel est d’oser !


Protéger votre matériel

Vous devez être particulièrement soigneux en changeant d’objectif ou de carte mémoire. Les embruns, chargés en sel, sont très corrosifs : mettez alors du ruban adhésif étanche sur les boutons et sur la trappe du flash pour limiter les entrées d’eau. Vous pouvez aussi emballer tout l’appareil dans du cellophane ou un grand sac plastique, avec des entrées ménagées pour les mains, et un trou pour ne laisser sortir l’objectif que sur un centimètre. Le sable est le grand ennemi des objectifs : une fine particule a vite fait de gripper la bague du zoom ou de la mise au point, voire d’endommager un capteur. Ne sortez votre appareil photo que lorsque vous en avez réellement besoin et rangez-le aussitôt après dans votre sac photo fermé que vous emballerez éventuellement dans un grand sac plastique ou étanche.

Photographie : Pierre F.

Postez votre commentaire
  • Jean-Christophe L.

    Posté à 2015-06-07 13:05:51

    Article interagissant, mais il y a une petite coquille. Le filtre polarisant ne peut pas être réalisé par une application, surtout pour la suppression des reflets, par contre on peut effectivement par logiciel en jouant sur la saturation des couleurs, obtenir par exemple un ciel plus bleu.